Porte-conteneurs en feu au large du Sri Lanka

Après 13 jours d’incendie, le feu qui a ravagé le porte-conteneurs MV X-Press Pearl au large de Colombo a enfin été éteint mardi 1er juin. Mais la catastrophe n’est pas pour autant terminée, puisque le bateau est en train de sombrer avec plusieurs centaines de tonnes de pétrole.

Depuis le 20 mai, le porte-conteneurs MV X-Press Pearl est en proie aux flammes, détruisant une partie de ses marchandises, déversant des millions de granulés de plastique sur le littoral du Sri Lanka et créant un désastre écologique sans pareil… Le porte-conteneurs transportait 25 tonnes d’acide nitrique, ainsi que des matières plastiques, de la soude caustique, des lubrifiants et autres produits chimiques. L’incendie a détruit près de 1 500 conteneurs et huit d’entre eux sont tombés dans l’océan.

Quel impact sur l’écologie ?

C’est certainement la plus grave pollution que le pays ait connue. Des millions de granulés de polyéthylène, destinés à l’industrie de l’emballage, se sont échappés et ont recouvert les plages du Sri Lanka. La pêche a dû être interdite dans une zone de 80 km.
Après ces granulés de plastique et des conteneurs immergés dans l’eau, une nappe de pétrole a été observée à proximité des plages de Negombo, haut lieu du tourisme de l’île, à environ 40 kilomètres de Colombo, a constaté un photographe de l’AFP sans qu’il soit possible d’affirmer qu’elle émane du navire en perdition qui transporte dans ses réservoirs 278 tonnes de fioul de soute et 50 tonnes de gazole.
La présidente de l’Autorité de protection de l’environnement marin a affirmé qu’il s’agissait des pires dommages qu’elle ait observés dans ce pays, qui abrite l’une des plus riches biodiversités d’Asie du Sud, a rapporté France Info.

Source : ladepeche.fr du 02/06/2021

vidéos : L’Obs et Les Echos

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.